• (Présidence) L'université vous informe,
  • Citoyenneté,
  • Conférence/Rencontre/Débat (autres),
  • Exposition,

Prop'osons : La nuit des idées

Publié le 5 décembre 2017 Mis à jour le 2 juillet 2018

A l'occasion de son année thématique l'Université Paris Nanterre choisit de reposer la question de l’imagination au pouvoir, en impliquant toute sa communauté dans une nuit de création/s et de rencontres : « Imaginons autrement ! De l’art à la politique, et retour ». Le 25 janvier 2018, de 17h à 23h30, le campus de l’Université Paris Nanterre organisera un ensemble de manifestations artistiques et de débats ouverts au plus large public et accueillera de nombreux invités.

Date(s)

le 25 janvier 2018

de 17h à 23h30
Lieu(x)
Bâtiment L (Paul Ricoeur), Bâtiment B (Pierre Grappin), Bâtiment MDE (Maison de l'étudiant·e)

La nuit des idées, c'est quoi ?

L’université Paris Nanterre marquera cette année les 50 ans des « événements » en célébrant, déclinant, réinventant « l’esprit de 68 », dans le cadre de son année thématique. Riche de ses 34 000 étudiants et forte de son identité en sciences humaines et sociales, elle choisit de reposer in situ la question de l’imagination au pouvoir, en impliquant toute sa communauté dans une nuit de création/s et de rencontres : « Imaginons autrement ! De l’art à la politique, et retour ». Le 25 janvier 2018, de 17h à 23h30, le campus de l’Université Paris Nanterre organisera un ensemble de manifestations artistiques et de débats ouverts au plus large public et accueillera de nombreux invités.

Le Street art, si présent dans nos rues aujourd’hui, est né du mouvement contestataire de mai 68, véritable laboratoire de création artistique (collages, pochoirs, tags) mêlant slogans et images percutantes. À partir de 17 heures, débutera « Sous le Street Art, le Louvre 1968-2018 », manifestation en partenariat avec le Musée du Louvre, au cours de laquelle la jeune génération du street art français investira les murs de l’université pour réinterpréter des œuvres célèbres. Huit œuvres pérennes seront ainsi créées sous les yeux du public, transformant le campus en une vaste scène artistique à ciel ouvert, dans une ambiance festive et musicale.

Les débats « Imaginons autrement… » qui suivront feront alterner échanges, performances et projections pour réinterroger aujourd’hui notre rapport à la cité, au travail, à la politique, à la création artistique. La programmation s’achèvera par un concert de pop rock psychédélique actuelle.

Déroulement de la nuit

Parallèlement à la Maison de l’Etudiant en continu sur toute la soirée :
De 17h à 22h, animation DJs à la Maison de l’étudiant, par l’association étudiante Lames de fond.

En continu toute la soirée devant le bâtiment L, en partenariat avec Arte Radio pour l’opération internationale « Les idées de la nuit », le Studiomobile interrogera les visiteurs et captera ses pastilles sonores.

De 20h à 20h45, sur la mezzanine du hall du bâtiment Paul Ricoeur (L), studio radio éphémère : « L’imagination au pouvoir », émission animée par les journalistes Catherine Portaluppi (Radio Agora Nanterre) et Anne Soëtemondt (RFI) et les étudiants du master 2 journalisme culturel (Humanités et Industries créatives).

Une soirée de débats et de performances :
En continu dans le hall et au premier étage du bâtiment L, les performances « Du droit à la voix publique », « Liberté garantie !», « Homme seul au mégaphone », « projections », « Gilles Anyone »

• 18h-22h45
: Débats et performance au Théâtre Bernard-Marie Koltès (bâtiment Paul Ricoeur)
18h-18h45 : Débat « Travailler autrement : des rêves de Mai 68 au numérique de 2018 » avec Ingrid Garnier, Béatrice Bellini, Antoine Fortune et Samira Ayad
 
18h45 : performance « Georges Kaplan 1 »
19h-19h45 : Débat « 68 et la Cité » avec Dominique Viart, Pierre Hyppolite, Claude Eveno, Jean-Pierre Le Dantec, Roland Castro et des étudiants
19h45 : performance « Nanterre La folie »
20h-20h45 : Débat penser, imaginer la politique autrement avec Martin Hirsch en visio conférence depuis Tunis, Emmanuel Laurentin, Jean-François Balaudé, André Gattolin et des étudiants
20h45 : performance « Des ordres/désordre »
21h-21h45 : Débat Situationnisme « Arts et politiques » avec Christian Biet, Clare Finburgh, Carl Lavery, Cristina De Simone, Martin Mendiharat et des étudiants de théâtre
21h45 : performance « Georges Kaplan 2 »
22h 22h45 : Débat sur la création artistique : avec Thierry Dufrêne, les street artists présents sur le campus, Cyrille Gouyette, Dominique Aris, Chaima Ben Hadj, Chloé Collin et Hélisenne Lestringant
22h45-23h45 : Concert de « Thee Maximators » en salle Pierre Reverdy dans le bâtiment Paul Ricoeur (L) sur une proposition de l’association étudiante « Hypothémuse » (Les Marmites artistiques)

En continu
Points de vente de boissons et restauration rapide (foodtrucks) devant La Maison de l’Étudiant et le Bâtiment Paul Ricoeur (L)

Liste des intervenants

• Dominique Aris, responsable de la Direction Générale de la Création Artistique, ministère de la Culture
• Samira Ayad, étudiante en Master 2 de Psychologie du Travail et des Ressources Humaines.
• Jean-François Balaudé, professeur de philosophie, président de l’université Paris Nanterre
• Léonard Barbier-Hourdin, auteur-réalisateur
• Béatrice Bellini, directrice du département des Sciences de Gestion et enseignante chercheuse à l’université Paris Nanterre
• Lionel Belluteau, photographe
• Chaima Ben Hadj, doctorante en histoire de l’art à l’université Paris Nanterre
• Christian Biet, professeur d'histoire et esthétique du théâtre à l'université de Paris Nanterre
• Roland Castro, architecte et militant politique, a participé à la consultation sur le « Grand Paris »
• C215, artiste urbain pochoiriste
• Chloé Collin, étudiante en droit et en master d’histoire de l‘art à l’université Paris Nanterre
• Cristina De Simone, maîtresse de conférence en histoire de l’art à l’université de Caen
• Thierry Dufrêne, professeur d'histoire de l'art contemporain, directeur du Centre de Recherche en Histoire de l'Art et Histoire des Représentations à l'université Paris Nanterre
• Antoine Fortune, gérant de la société AMILIFE, spécialisée dans le domaine de la réalité virtuelle
• Ingrid Garnier, psychologue du travail et ergonome, consultante chez Addhoc Conseil
• André Gattolin, sénateur des Hauts de Seine
• Claude Eveno, urbaniste et réalisateur, auteur de « Revoir Paris »
• Clare Finburgh, Goldsmith University of London
• Cyrille Gouyette, responsable de l’unité Education artistique au musée du Louvre
• Mathieu Grégoire, Enseignant, chercheur en sociologie à l’université Paris Nanterre 
• Groupe GGK, artistes activistes (université de Caen)
• Martin Hirsch, directeur général de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris en duplex depuis Tunis
• Pierre Hippolyte, maître de conférences en littérature française à l’université Paris Nanterre
• Kouka, artiste peintre
• Carl Lavery, university of Glasgow
• Emmanuel Laurentin, journaliste à France culture
• Jean-Pierre Le Dantec, écrivain et architecte-urbaniste
• Hélisenne Lestringant, doctorante en études théâtrales à l’université Paris Nanterre, performeuse et coordinatrice du projet site specific « Tout a commencé là »
• Levalet, artiste de street art
• Madame, artiste de street art et collage urbain
• Martin Mendiharat, étudiant en master d’études théâtrales à l‘université Paris Nanterre.
• Monkey Bird, duo de street artistes
• Philippe Quesne, auteur dramatique, metteur en scène et scénographe, directeur du Théâtre Nanterre-Amandiers (sous réserve)
• Catherine Portaluppi, journaliste, radio Agora Nanterre
• Sabine Quiriconi, maîtresse de conférence en études théâtrales à l’université Paris Nanterre
• Sylvie Robic, maîtresse de conférences en littérature française à l’université Paris Nanterre
• Isabelle Rivoal, chercheuse au CNRS, Laboratoire d'ethnologie et de sociologie comparative à l’université Paris Nanterre
• Roti, peintre, tailleur de pierre, sculpteur, tatoueur, lithographe
• Marielle Silhouette, professeur en études théâtrales à l’université Paris Nanterre
• Anne Soetemondt, journaliste à RFI
• Thee Maximators, duo Psyché Grunge
• Christophe Triau, professeur en études théâtrales à l’université Paris Nanterre
• Dominique Viart, essayiste, critique et professeur de Littérature française à l’université Paris Nanterre

Tous les collectifs d’étudiants de l’université Paris Nanterre accompagnateurs et médiateurs de La Nuit des idées : les étudiants en masters d’histoire de l’art, journalisme culturel, scénographie, psychologie du travail et ergonomie / les associations Lame de fond, Hypothémuse (Les Marmites artistiques), Le Phare Ouest / Le collectif d’étudiants performeurs du site specific « Tout a commencé là »

Mis à jour le 02 juillet 2018