• Colloques,

Prop'osons : Colloque international et itinérant Global 68

Publié le 6 décembre 2017 Mis à jour le 17 avril 2018

« Global 68 », sous ce titre sont regroupées des conférences organisées par Françoise Vergès, Marcus Rediker, Oscar Guardiola-Rivera et Sylvie Robic, grâce au soutien du Collège d'études mondiales (FMSH), de l'Université de Pittsburgh, du Birkbeck College (Université de Londres) et de l’Université de Paris-Nanterre. La journée du 4 mai à l’Université Paris Nanterre sera une journée entièrement dédiée aux échos de 68 dans le cinéma et la littérature. Ouvert à tous publics, entrée libre et gratuite.

Date(s)

du 2 mai 2018 au 6 mai 2018

de 9h00 à 23h00
Lieu(x)
Bâtiment L (Paul Ricoeur)
Les 2 et 3 mai à la FMSH
Le 3 mai au soir au Théâtre Nanterre Amandiers
Le 4 mai à l’université Paris Nanterre
Les 5 et 6 mai à Birkbeck University of London


PROGRAMME DU 4 MAI
Université Paris Nanterre
Bâtiment Paul Ricoeur (L)



Matinée Cinéma :


9h-9h15 Ouverture du colloque
(Sylvie Robic Université Paris Nanterre)

9h15-12h45 « Années de rêve, années de plomb » 
Regards croisés : documentaire/fiction, Allemagne/ Italie / France
Modéré par Marielle Silhouette, Université Paris Nanterre, Pierre Gras, Université Paris Diderot, (auteur de Good Bye Fassbinder ! Le cinéma allemand depuis la réunification. Arles, Éditions Jacqueline Chambon - Actes Sud, 2011) et Sylvie Robic, Université Paris Nanterre

Avec quatre tables rondes et des extraits de films

• Table ronde cinéma allemand : Images rebelles, regards politiques
Max Linz, cinéaste, Jean-Gabriel Périot, cinéaste, Matthias Steinle, Université Paris 3, Claire Kaiser, Université Bordeaux-Montaigne, Pierre Gras, Université Paris Diderot et Marielle Silhouette, Université Paris Nanterre

Table ronde cinéma italien : "Maintenant, ensemble, sans frais. Zavattini, Pasolini, Grifi et les autres..."
Marco Bertozzi, cinéaste, Universita IUAV-Venezia, Alessandro Stella, EHESS, (auteur de Années de rêve, années de plomb, 2016), Federico Lancialonga, Université Paris 1 et Laurence Schifano, Université Paris Nanterre

Table ronde cinéma français : Filmer Mai 68 : l'expérience cinématographique du groupe ARC (1968-2018)
Jacques Kébadian, cinéaste, Michel Andrieu, cinéaste, Sylvain Dreyer, Université de Pau et des pays de l’Adour et Sébastien Layerle, Université Sorbonne nouvelle-Paris 3 (Ircav)

Table ronde : Cinéma/politique : regards croisés ?


PAUSE
12h45-14h15 : Buffet en salle Reverdy


Après-midi Littérature :


14h15-17h45. Carte blanche à Jean-Pierre Martin : « Années 68, le verbe se délie. Six jeunesses fiévreuses pas forcément apaisées » 
Modérateurs : Laurence Campa (Université Paris Nanterre), Dominique Viart (Université Paris Nanterre) et Jean-Pierre Martin.

Trois entretiens croisés et des lectures

Les manifestations, les cortèges, les revendications, l’action, parfois l’établissement en usine, avec, à l’horizon, peut-être, la Révolution…

Une fois l’intensité retombée, chacun a suivi son chemin. Et pourtant un changement essentiel s’était produit. Peut-on en retrouver les élans et la vivacité, les énergies, émoussées ou relancées, dans les textes ?

Pour le savoir, Dominique Viart et Laurence Campa ont convié Jean-Pierre Martin à choisir avec eux des écrivains dont les vies ont été bouleversées par un engagement corps et âme au cours des années 68, et lui ont donné « carte blanche » pour imaginer la formule de ces rencontres :

« Nous dialoguerions autour de nos expériences et de nos livres.
Chacun dirait son « mai » à lui, les multiples mai qui débordent de ce qu’on appelle mai 68,
Chacun expliquerait à sa façon comment la littérature lui est apparue, au cours des années qui ont suivi, comme chose nécessaire.
Chacun d’entre nous s’interrogeant sur lui s’interrogerait autant sur l’autre et sur les autres,
Chacun dirait comment ces années-là ont tout à tour contrarié puis stimulé un devenir écrivain, mais aussi comment ses livres sont marqués du sceau de cette jeunesse
Au cours de ces entretiens, chacun lirait un extrait de l’autre, appelant commentaire, étonnement ou questionnement. »


PROGRAMME DES ENTRETIENS

Jean-Pierre Martin et Jean-Claude Pinson : « Littérature et/ou politique ? » 

Geneviève Brisac et Juliette Kahane : « Nous qui sommes sans passé, les femmes, nous qui n'avons pas d'histoire. »
Gérard Guégan et Jean-Pierre Le Dantec : « L’Après 68 ou le retour du Je »

17h45-18h45 : cocktail dinatoire en salle Pierre Reverdy

Soirée : 18h45-21h30 au Théâtre Bernard-Marie Koltès 
« 1968-2018 : Au lycée, filles et garçons enquêtent et témoignent par l’image » Modérateur de la soirée : Alain Bocquet, animateur de la Société d’histoire de Nanterre (SHN)

Trois films et des débats. Ces films permettent de poser les questions de genre, de jeunesse, de pratique artistique à propos de 68 et aussi de croiser les mémoires de deux 68 sur le territoire de Nanterre, celui de la ville et celui de l'université.

Introduction : Sébastien Layerle (Université Sorbonne nouvelle) : « 1968, une révolution du cinéma ».
Au lendemain de mai 1968, remise en question des frontières entre professionnels et amateurs et développement des techniques légères qui favorisent l’expression notamment des jeunes, des immigrés, des femmes.

1979-1982 Et chez toi qui fait quoi ?

Documentaire-fiction sur le travail ménager des adolescents, 1979-1982.
Réalisé par l’atelier Super 8 du lycée Joliot-Curie de Nanterre.
Projection du film, durée 24 minutes, copie restaurée par la BDIC

Présentation du travail d’enquête, de réalisation et de diffusion par Monique Martineau-Hennebelle (alors responsable de l’atelier) et des anciens élèves impliqués dans ce travail. La participation des jeunes aux tâches ménagères est très variable selon les familles, leur origine géographique et les classes sociales. Cette inégalité (entre 0 minutes et 20 heures hebdomadaires) est peu mentionnée et pèse lourdement en particulier sur le travail scolaire de certaines jeunes filles.

2018 deux films réalisés par des élèves du lycée professionnel de Prony d’Asnières et du lycée Joliot-Curie de Nanterre
36 ans plus tard, des lycéens reprennent l’enquête sur le travail ménager des adolescents et filment avec leur téléphone portable et des caméras vidéo légères.

Film réalisé à Asnières (10 mn) Présentation et diffusion.
Réalisé avec l’aide d’étudiants de l’AFEV (réseau solidaire d’étudiants intervenant dans les quartiers populaires), sous la coordination de Sophie Roussel.

Film réalisé à Nanterre (10 mn) Présentation et diffusion
Réalisé par la classe de Première STMG, sous la direction de Marion Denis, professeur d’histoire.
 

DISCUSSION GENERALE

 

Mis à jour le 17 avril 2018