• Exposition,
  • Conférence/Rencontre/Débat (autres),

Campagne de crowdfunding « Sous le Street Art, le Louvre 1968-2018 »

Publié le 8 décembre 2017 Mis à jour le 8 janvier 2018

À l’occasion de la Nuit des idées le 25 janvier 2018, l'Université Paris Nanterre invite 8 Street artistes à revisiter les œuvres du musée du Louvre sur les murs du campus ! ! Participez à ce projet en soutenant la réalisation d’œuvres de Street Art via notre plateforme de Crowdfunding mise en place par la Fondation partenariale de l'Université Paris Nanterre.

Date(s)

du 11 décembre 2017 au 26 janvier 2018

A propos du projet

Le Street Art, si présent dans nos rues aujourd’hui, est fortement lié aux mouvements des années 60, véritables laboratoires de création artistique (collages, pochoirs, tags), mêlant slogans et images percutantes. Aujourd'hui, il donne l’occasion de revisiter, citer, faire sortir de leurs murs, de grandes œuvres du patrimoine conservées au musée du Louvre.

A l’occasion des 50 ans de l’année 68, l’Université Paris Nanterre met en œuvre un projet d’éducation artistique et culturelle dans lequel des Street artistes revisitent les collections patrimoniales du Louvre à destination des 34 000 étudiants de son campus, de l'ensemble de la communauté universitaire et, au-delà, d'un public élargi, pour une université ouverte sur son territoire.

Le 25 janvier 2018, lors de la 3e Nuit des idées (coordination internationale d’événements culturels et intellectuels organisée par l’Institut Français), qui a cette année pour thème «L’imagination au pouvoir», la jeune génération du Street Art français interprétera des œuvres du Louvre sur les murs du campus, chacun selon son style et sa technique. Conférences, rencontres et médiations par des étudiants permettront de débattre autour de ces œuvres et de leur message.

Pour soutenir le projet, rendez-vous sur : https://dartagnans.fr/fr/projects/sous-le-street-art-le-louvre-1968-2018/campaign

DÉCOUVREZ LES STREET ARTISTES PRÉSENTS LE 25 JANVIER

C215 La quête d'actualité

«J'aime montrer les choses et les gens que la société vise à garder cachés : les sans-abri, les fumeurs, les enfants des rues, les amateurs de banc par exemple. »

Réalisée au pochoir, l’œuvre de C215 est une alchimie mêlant le trait et la couleur dans une trame élaborée qui insuffle une grande présence à ses sujets.





Monkey Bird Crew
Une écriture hybride

Un géant aux pieds d’argile… les icônes du musée du Louvre dureront-elles toujours ? Les civilisations se savent-elles mortelles ?












Madame L’imagerie transcendée

« Il s'agit ici de proposer au "spectateur" une image à interprétation multiple, une porte ouverte vers un ailleurs. »









Kouka L'oeil à l'état sauvage

« J’aime les supports qui ont une histoire et qui impliquent des contraintes. Cela me rappelle la rue »









LEVALET La satire au coin de la rue

« La rue est un espace qui me permet avant tout de travailler librement»


L'œuvre de Charles Leval, alias Levalet, est avant tout un travail de dessin et d'installation. Ses pièces uniques, peintes, découpées puis collées, s’insèrent dans un contexte urbain pour apostropher le passant et lui raconter une histoire.




Roti
L’éloge de la main

Pierre-Amir Sassone, alias Rôti, joue sur les rythmes différents du Street Art, tout en rapidité et décharge d’adrénaline et du lent travail du sculpteur qui taille la pierre sur le long temps. Son éloge de la main qui renvoie au texte éponyme de Focillon dit tout cela à la fois : élan et virtuosité, d’une part, méthode et vision, d’autre part. Artiste aux talents mulitples, il manie avec la même dextérité ciseau, crayon, poinçon…


Andrea Ravo Mattoni
Déplacer les murs

Andrea Ravo Mattoni, nourri de culture classique, s’ingénie à faire sortir le patrimoine des musées dans la rue. Il crée des images dialectiques qui mettent en tension le sens de la beauté tout apollinien du chef-d’œuvre et la perturbation dionysiaque de son déplacement dans le paysage urbain.





A quoi servira la collecte?

Les dons récoltés contribueront à la rémunération des artistes et aux frais de production des œuvres (location de nacelles, apprêt de mur, prises de vue...).

Contreparties
  • Pour 10€ ou plus : tirage au sort lors de la Nuit des idées pour gagner une œuvre des artistes
  • Pour 20€ ou plus : place de concert à l'auditorium du Louvre
  • Pour 50€ ou plus : visite au Louvre avec un des artistes : deux visites organisées de 25 participants.
  • Pour 100€ ou plus : photo numérotée de 1 à 10 d'une des sept oeuvres murales de Nanterre.
  • Pour 3 000€ ou plus : pour les entreprises, une visite au musée du Louvre avec un des artistes.
Si la collecte est dépassée

Par vos dons, l'ensemble de l'opération pourra être financée, incluant l'organisation de La Nuit des idées, manifestation au cours de laquelle les artistes réaliseront leurs fresques, le 25 janvier 2018.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur https://dartagnans.fr/fr/projects/sous-le-street-art-le-louvre-1968-2018/campaign


Mis à jour le 08 janvier 2018